Rechercher
  • Cassie Petit-Voillot

La plateforme Airbnb partenaire mondial des Jeux Olympiques

C’est le 18 novembre 2019, que le géant de la location de biens immobiliers, Airbnb, est devenu l’un des principaux sponsors des Jeux olympiques. Ce partenariat, d’une durée de 9 ans inclut les 5 olympiades de Tokyo, Pékin, Paris, Milan et Los Angeles.


Le montant de l’accord n’a pas été officiellement dévoilé, mais d’après plusieurs sources, il s’approcherait des 500 millions de dollars (soit 450 millions d’euros).

Rappelons qu’Airbnb avait déjà soutenu le mouvement olympique aux Jeux d’été de Rio en 2016 et aux Jeux d'hiver de Pyeongchang en 2018, mais en tant que sponsor national. Ce nouveau partenariat au niveau international, dans le programme TOP du CIO, est une bonne manière de démontrer une nouvelle fois que ses valeurs sont en phase avec celles du mouvement olympique.

La marque Airbnb serait soucieuse de redorer son image. Mais alors, quels avantages pour le géant américain dans ce partenariat ?

  • Cet accord permettra à la plateforme d’être visible dans des emplacements de choix aux abords des différents sites de compétitions.

  • Airbnb bénéficiera également d’une couverture médiatique mondiale. Les Jeux olympiques d’été sont les compétitions les plus suivies au monde avec près de 5 milliards de téléspectateurs selon les chiffres officiels du CIO.

  • La plateforme va récolter plusieurs milliers de nouveaux inscrits sur sa plateforme, qu’ils soient loueurs ou touristes dans les pays hôtes de la compétition.

La plateforme souhaite mettre en avant les déplacements durables. En proposant aux touristes des hébergements déjà sortis de terre, la solution de location en ligne limite considérablement la construction de nouveaux logements pour les Jeux, tout en générant des revenus pour les loueurs locaux.

En effet Airbnb, lors de son partenariat avec la dernière Coupe du monde de rugby au Japon, a généré plus de 70 millions de dollars de revenus aux loueurs.

« Nous sommes honorés de compter parmi les partenaires du CIO. Cet accord historique vise à permettre aux villes hôtes d'accueillir les Jeux de manière plus locale, authentique et durable. Il apportera également des avantages économiques réels aux Français et aux athlètes, laissant un héritage positif et durable »

Déclaration d’Airbnb dans un communiqué

Cette annonce a fait grincer les dents des hôteliers français qui dénoncent une concurrence déloyale. En effet, les professionnels de l’hôtellerie craignent une baisse des réservations durant la période olympique.

Le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024, en collaboration avec l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie, a tenu à rassurer les hôteliers inquiets. Ce sont bien les hôtels sous l’égide de l’UMIH qui recevront les personnes accréditées, et non des logements Airbnb. Cela représente 200 délégations ainsi que la presse étrangère. Ce sont au total plus de 40 000 chambres retenues dans 618 hôtels français réservées par le COJO.

6 vues0 commentaire