Rechercher
  • Gary Carbonneaux

Le Prize Money au tennis : Une croissance exponentielle

En 2001, le joueur de tennis brésilien Gustavo Kuerten touchait 640 000 euros pour sa victoire à Roland Garros. En 2019, Rafael Nadal empochait 2,3 millions d’euros. En 1968, le vainqueur de Wimbledon ne gagnait que 2000 livres sterling contre 2 200 000 livres sterling en 2017, soit 2 473 460 euros. Mais comment une telle croissance a-t-elle pu s’effectuer ?


Des légendes devenues des marques

Nous connaissons des légendes comme Bjorn Borg, André Agassi ou Gustavo Kuerten. Mais de nos jours, ce sont Rafael Nadal, Novak Djokovic et Roger Federer qui marquent le tennis mondial. En effet, le “Big Three” a battu tous les records en s’octroyant chacun 20 titres du Grand Chelem. Il est très rare de voir plusieurs légendes du tennis en même temps et qui sont encore actifs sur le circuit. Voir s’affronter ces légendes est incroyable. Les matchs entre ces derniers ont permis une augmentation du nombre de téléspectateurs, une audience croissante et une hausse des droits télévisés. De plus, certaines marques partenaires des plus prestigieux tournois de tennis ont signé des partenariats avec ces trois grandes légendes. En effet, Rolex, chronométreur officiel de la plupart des tournois de l’ATP et montre officielle des 4 tournois du Grand Chelem, a signé un partenariat avec Roger Federer. Ou encore Kia, partenaire de l’US Open depuis 2003, a signé un partenariat avec Rafael Nadal l’année suivante, qui perdure encore aujourd’hui.


Des têtes d’affiches asiatiques

En Asie, il y a maintenant un fort engouement pour le tennis du fait de l’émergence de nouvelles stars du tennis. On peut prendre le cas de Kei Nishikori, premier joueur japonais de l’histoire à entrer dans le top 10. Ou encore Naomi Osaka, qui a remporté 4 titres du Grand Chelem à seulement 23 ans et qui est considérée comme la marque la plus influente du tennis féminin.

L’impact est important sur le circuit de la WTA. De nombreux tournois sont apparus, comme Pékin ou encore Shenzhen. De plus, la Chine a accueilli le WTA Finals en 2019, une compétition qui regroupe les 8 meilleures joueuses de l’année, qui s'affrontent pour le titre. La Chine a offert le plus gros prize money de l’histoire tous tournois confondus à Ashley Barty pour une somme de 4,42 millions de dollars.

Mais que se passera-t-il lorsque ces légendes ne seront plus sur le circuit ? Le prize money diminuera-t-il, stagnera-t-il ou augmentera-t-il ?

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout