Rechercher
  • Grégoire De Moura

MMA : Un nouveau combat pour la France !

Après une longue attente, les amateurs français de MMA (Mixed Martial Arts) voient enfin leur sport autorisé en France. La ministre des sports, Roxana Maracineanu, lance la compétition de cette discipline malgré les critiques.





Basée sur une recommandation du Conseil de l’Europe, l’interdiction du MMA date de 1999. L’institution évoquait une atteinte à la dignité humaine en raison de la violence de ce sport.

La Fédération de judo, art-martial le plus pratiqué en France, est contre la pratique de cette discipline. Jean-Luc Rougé, président de cette fédération, critique le MMA : « On combat dans une cage et ensuite on achève l’adversaire en lui tapant dessus. C’est une image détestable pour l’éducation des jeunes ».


Malgré les nombreuses objections, ce sport compte près de 240 clubs amateurs et environ 50 000 pratiquants en France d’après la Commission française de MMA. Néanmoins, il n’existait pas de fédération agréée et les compétitions étaient interdites.

C’est en janvier 2020 que la ministre des sports, Roxana Maracineanu, annonce la délégation de l’organisation de la pratique du MMA à la Fédération française de boxe pour légaliser cette discipline en France. Comme le veut le code du sport, la ministre a demandé l’avis consultatif du comité olympique français (CNOSF) avant de prendre cette décision et les réserves étaient vives.


« J’ai entendu les réserves du CNOSF et même si je n’ai aucune obligation, je les prends en considération », a assuré la ministre des sports. Elle précise que son choix portait sur la boxe en soulignant la dimension internationale et olympique de ce sport. La boxe dispose de moyens économiques déjà importants et elle n’a pas besoin du MMA pour survivre.

Six fédérations ont proposé leur candidature afin de prendre en charge ce nouvel art martial en France. Mais pourquoi autant de fédérations s’y intéressent ? Pour répondre à cette question, il faut regarder dans les pays où ce sport autorisé, revêt de nombreux enjeux économiques. La compétition américaine de MMA, l’UFC, a fait plus de 800 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2019. D’après un rapport parlementaire, on estime à 250 000 le nombre de téléspectateurs en France et à 1,2 milliards le nombre de foyers touchés à travers le monde.

Les premiers combats ont eu lieu à Paris en octobre 2020, 8 mois après la légalisation de la discipline. Autre acteur et pas des moindres, le CSA (Conseil supérieur audiovisuel) s’est prononcé en novembre 2020 pour autoriser, par délibération du 21 octobre 2020, les retransmissions des combats de MMA à la télévision. Elles seront toutefois encadrées et avec la signalétique obligatoire « déconseillé aux moins de 16 ans ».

De plus, la diffusion du MMA étant maintenant autorisé, la chaîne l’Équipe en profite et programme deux soirées autour de la ligue américaine : l’UFC.

Aujourd’hui, la MMA touche plus d’1,2 milliard de foyers dans le monde et il est retransmis dans 158 pays via notamment l’UFC qui est le plus grand organisateur américain de compétitions.

14 vues0 commentaire

EN TERRAIN CONNU

© 2020 par l'équipe d'En Terrain Connu. Site créé à l'aide de Wix.com

Pour recevoir notre newsletter

  • Instagram - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle